,

Le boxeur « gueule cassée » de Belleville

 

Cet article a été cliqué de nombreuses fois ces derniers jours, nous vous le proposons donc à nouveau. Il avait été mis en ligne le 11 novembre 2020.

 

 

Le boxeur « gueule cassée » de Belleville

Comme chaque année, nous commémorons aujourd’hui la fin de la première guerre mondiale, mais cette fois-ci en version confinée. Au moment de cette date anniversaire, rappelons-nous cette époque qui est aussi celle de ceux que nous avons appelé les « gueules cassées ».

La semaine dernière, France Culture a eu la riche idée de nous proposer un documentaire sur la vie d’un bellevillois populaire aujourd’hui méconnu, celle d’Eugène Criqui. Apprenti tourneur-décolleteur, à 16 ans, il se lance dans le monde de la boxe, en deviendra un champion puis sera mobilisé en 1914.

Blessé l’année suivante, il fera partie de ceux que l’on appellera « les gueules cassées ». Malgré son handicap, il voudra continuer sa carrière et arrivera jusqu’au plus haut sommet de la réussite.

Le boxeur prêt au combat

Eugène Criqui au visage refait

Une série de France Culture en deux épisodes de 28mn chacun.

Pour les écouter, cliquez sur le bouton à gauche de l’image :

Épisode 1 : Eugène Criqui, de Belleville à Verdun

Épisode 2 : Eugène Criqui, le boxeur à la mâchoire de fer

Les gueules cassées nous rappellent bien-sûr la cruauté de la guerre, la douloureuse situation des victimes devant vivre ensuite « réparées » au mieux grâce aux extraordinaires innovations des chirurgiens de l’époque.

Beaucoup de ces personnalités médicales sont enterrées au Père Lachaise : citons notamment les docteurs Henry DELAGENIÉRE,Hippolyte MORESTIN, PONROY, Maurice VIRENQUE, et l’infirmière Bernadette de BEAUCHENE.

Journal des "gueules cassées"

Bimensuel « La Greffe générale » du 15 décembre 1917 – RetroNews BnF

Visited 22 times, 1 visit(s) today
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *