Quand les murs racontent l’histoire de la guerre 

 

Conférence le jeudi 19 janvier à 18h30 précises à la mairie du 20e

Le 25 août 1944 marque la fin de l’occupation de Paris par les troupes allemandes commandées par le régime nazi. Depuis l’arrivée de l’occupant le 14 juin 1940, Paris a été le théâtre de nombreux drames dont les murs témoignent.

Cérémonie à l'entrée de la RATP

Ratp, plaque du dépot de Lagny. hommages du 25 août 2022-PG

Riche d’environ 150 plaques commémoratives, le 20e arrondissement continue largement à raconter cette histoire : mémoire de la Résistance, notamment communiste, mémoire de la persécution des populations juives implantées dans cet arrondissement populaire, en particulier des enfants, mais aussi traces de l’insurrection pour la libération de Paris.

Plaques mémorielles du 20e

Plaques à la mémoire d’habitants du 20e, fleuries par la Mairie et l’Hôtel de Ville-PG

C’est à l’histoire de cette période, à travers ce que disent les plaques et à l’histoire de ces dernières qu’est consacrée cette conférence.

Par Céline LARGIER VIÉ, Maître de conférences en linguistique allemande et française à Sorbonne Nouvelle.

____________

Pour en savoir plus  sur les plaques de rue et les plaques mémorielles à Paris, écoutez l’émission Le Cours de l’histoire diffusée le 16 septembre 2021 sur France Culture , en cliquant sur « Les plaques dans la ville, la mémoire au coin de la rue »

 

Visite guidée au Père Lachaise des monuments de la Guerre de 1870-1871

et des tombes des maréchaux du Ier Empire

En cette année 2022, nous avons abordé par une conférence les maréchaux d’Empire et Paris,

Et puis, avec son spectacle  hors les murs intitulé « Boulevard Davout », le Théâtre national de la Colline nous a donné l’occasion de présenter le maréchal qui lui a donné son nom.

Nous terminons ce cycle au Père Lachaise avec cette sortie principalement liée à la partie militaire du cimetière.

Grégoire Vialaret, président du Souvenir Français (Comité du 20e), abordera dans un premier temps les monuments commémoratifs des combattants des guerres mondiales. Il nous fera ensuite découvrir ceux de la guerre de 1870/1871 et terminera la visite par les sépultures des grands maréchaux de l’Empire.

        • Date : dimanche 4 décembre 2022
        • Heure de rendez-vous : 10h30
        • Lieu : entrée Gambetta du cimetière
        • Durée : 90 mn

Cette visite gratuite sur inscription est réservée aux adhérent-e-s. Pour vous inscrire, cliquez ici.

2 jours avant le 14 juillet 1789

Le Mur des Fermiers généraux dans l’Est parisien en 1789

Conférence le jeudi 20 octobre à 18h30 précises à la mairie du 20e

 

Le 14 juillet, la Bastille est prise ! Il n’y a nul besoin de préciser l’année tant notre univers républicain s’est approprié cette journée. Pourtant, avant même que la prison-forteresse ne tombe, la population parisienne, entre le 10 et le 14 juillet 1789, dévaste et incendie les bureaux de l’octroi qui marquent le tracé du Mur des Fermiers généraux.

Limite est de Paris en 1789

Les barrières d octroi à l’est de Paris. De la barrière de Belleville à la barrière du Trône-Extrait de Neopanta

La partie Est du Mur, délimitée par huit barrières, est touchée par les destructions et incendies les 12 et 13 juillet. Les ravages qui se produisent aux barrières soulignent la montée d’une exaspération sociale. En s’attaquant au Mur, le peuple s’en prend ainsi au despotisme fiscal et réclame plus de liberté et d’égalité.

Les barrières d'octroi en 1789

Paris brule ! par Momcilo Markovic

Notre conférencier, Momcilo MARKOVIC, professeur et docteur en Histoire, est notamment l’auteur  de Paris brûle ! L’incendie des barrières de l’octroi en juillet 1789. Il intervient également dans plusieurs sociétés d’histoire de Paris, affiliées à la Fédération des Sociétés Historiques et Archéologiques de Paris et Île-de-France.

 

Printemps de la poésie dans le 20e

Le Printemps des Poètes au Père Lachaise

dans le cadre du festival « Du haut des cimes de Ménilmontant »

 

Comme chaque année, nous arrivons à nos festivités locales à l’occasion du Printemps des Poètes, une initiative de Jack Lang créée à Paris en 1999 avant qu’elle devienne par la suite un rendez-vous national. 

Printemps des poètes RV nationale

Le Printemps des poètes, logo du Ministère de la Culture

Dans le 20e arrondissement, le printemps de la poésie commence par une visite de nos poètes au cimetière du Père Lachaise. 

Festival poésie dans le 20e

Festival « Du haut des cimes de Ménilmontant » du 6 au 19 juin 2022

 

Dès le premier jour de ce festival riche en animations, soit le lundi 6 juin à 15h, nous proposons une visite guidée intitulée : avant de célébrer les poètes vivants, célébrons les morts !

Dans cette déambulation en compagnie de Philippe Gluck pour l’AHAV et de Julien Marcland, directeur artistique du festival « Du haut des cimes de Ménilmontant », au bout du chemin nous aurons  agréablement et spontanément produit  un poème collectif inspiré de la lecture de ces poètes.

Cette visite débutera par Georges Perec, qui vient de faire l’objet de notre tout récent article à l’occasion du 40ème anniversaire de sa mort : cliquez ici !

Printemps des poètes dans le 20e

Contacts Du haut des cimes de Ménilmontant 2022

Du côté AHAV, cette première sortie est réservée à ses adhérents et sur inscription :  ahav.paris20@gmail.com

Les maréchaux d'empire

Les maréchaux d’Empire et Paris, conférence

Au cimetière du Père Lachaise il existe un lieu d’enterrement bien particulier qui a aidé à la notoriété du cimetière. On l’appelle communément la colline des maréchaux, le coin des maréchaux, le quartier des maréchaux, ou même le carré des maréchaux.

Ce lieu nous fait immédiatement penser à Napoléon et ses boulevards des Maréchaux, plus spécialement ceux qui bordent l’est de notre arrondissement. 

Les maréchaux au Père Lachaise

Sépulture du maréchal Davout situé au « quartier des maréchaux » du Père Lachaise-PG

Mais qui sont-ils plus précisément et qu’ont-ils fait notamment pour la défense de Paris en 1814 face aux troupes coalisées de Prusse et de Russie ?

Pour en savoir davantage, l’AHAV et le Souvenir Français (Comité Paris XX) vous invitent à assister à la conférence

Les maréchaux d’Empire et Paris

de la Cour impériale aux combats pour la défense de la capitale en 1814 

 

par Walter Bruyère-Ostells, professeur d’histoire à Sciences Po Aix,

directeur scientifique du service historique de la Défense

 

Jeudi 21 avril 2022 à 18H30

À la Mairie du 20e

Les maréchaux d'empire, conférence

Les maréchaux d’empire, par Walter Bruyère-Ostells

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Inscription préalable obligatoire par mail : souvenir.français.paris@gmail.com

ou ahav.paris20@gmail.com

20e Regard des Petites Rigoles

Les eaux nouvelles et anciennes du 20e

Dans le cadre des événements de l’AHAV, nous proposons une visite sur les eaux nouvelles et anciennes du 20e.

  • Samedi 23 avril 2022 à 10h – environ 2h30 de visite.

Cette visite guidée par Jacques Paulic est réservée à nos adhérents sur inscription à notre courriel : ahav.paris20@gmail.com. Le lieu de rendez-vous sera précisé en retour.

L’alimentation en eau potable de Paris partage une longue histoire avec le 20e arrondissement. Dans ce parcours original, nous évoquerons en premier lieu l’approvisionnement en eau, récent et présent. Puis nous remonterons dans le temps pour découvrir des captages historiques des Sources du Nord.

Eugène Belgrand

Une personne a bien connu les eaux nouvelles et anciennes au 19ème siècle : il s’agit du grand ingénieur Eugène Belgrand.

Il a conçu une grande partie du réseau moderne et actuel de Paris. Il avait aussi étudié les réseaux anciens et écrivait en 1877 : « lorsque j’aurai disparu avec trois ou quatre collaborateurs et autant d’anciens serviteurs qui surveillent les tronçons d’aqueducs comme une chose sacrée, qui en jaugent l’eau comme si elle était encore indispensable à Paris, il ne restera pas même un souvenir de ces vieilles choses ». Venez voir !

Châteaux d’eau rue du Télégraphe

J-B Clémaent au Père Lachaise

Bulletin n° 77

En 2021, la commémoration du 150e anniversaire de la Commune de Paris a marqué profondément l’héritage de l’Est parisien et particulièrement de notre arrondissement.

Ce bulletin n° 77 complète et enrichit notre bulletin n° 75, publié en mars 2021 sous la coordination de la même autrice, Christiane Demeulenaere-Douyère.

Précédement sur le même sujet, le bulletin n° 76 nous présente Félix Pyat, républicain engagé par ceux qui l’ont connu, par Guy Sabatier.

______

Pour mémoire, en 1870 la Prusse envahit la France, Paris encerclé résiste. En 1871, le Gouvernement provisoire négocie avec les Prussiens et se charge de « prendre » Paris : là débute la Commune.

Le 20e arrondissement y a pris une place toute particulière, d’où cette première compilation  de 10 articles sur les 20 concernant la Commune, et qui sont extraits des 34 « actualités » publiées sur notre site internet.

La Commune de Paris et le 20e

Gabriel Ranvier, maire du 20e pendant la Commune, in No 1 de Paris 20e, magazine de la Mairie

Au sommaire de ce numéro :

Nos articles parus en 2020

 Décembre 1870, que la vie est dure à Belleville 

 Noël 2020… Noël 1870  

 

Nos articles parus en 2021

 L’Affiche rouge du 7 janvier 1871                    

Paris et l’armistice du 26 janvier 1871 

66 ballons pour sauver Paris… en 1870 et 1871

Législatives du 8 février 1871 : « Ruraux » contre Parisiens                                                                                                                              

La Commune divise l’Hôtel de Ville 

La « vache à Gambon » 

Gabriel Ranvier dans le journal de la Mairie du 20

Main-basse sur les canons de Montmartre 

1871 et les femmes

Par Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE, vice-présidente de l’AHAV

Conférence à la mairie du 20e

Jeudi 16 décembre 2021 à 18h30

Entrée gratuite, limitée à 30 personnes sur inscription préalable à ahav.paris20@gmail.com

Les combattants de la Commune furent bien souvent des combattantes. Dans ces journées, les femmes ont joué un rôle déterminant, dans le 20e arrondissement comme ailleurs. Dès le début des événements, elles se sont engagées dans l’action et ont occupé l’espace politique.
Elles ont été sans doute plusieurs milliers à militer pour conquérir des droits nouveaux et faire leur place dans une société plus juste. Et, aux jours terribles de la Semaine sanglante, elles ont pris les armes pour défendre leurs quartiers, aux côtés des hommes.
1871 et femmes

Préposée à la garde sous la Commune