Le 20e arrondissement a été formé en 1859 par l’annexion de plusieurs communes limitrophes de Paris qui donnent nom aux différents quartiers de l’arrondissement.

Les dates clés depuis l’origine du 20e

  •  XIIe siècle : construction de l’église Saint-Germain de Charonne
  • XVIe siècle : édification des châteaux de Charonne et de Ménilmontant (détruits au XIXe

siècle)

  • 1734 : construction du pavillon de l’Ermitage
  • 1790 : ouverture de la première mairie de Belleville
  • 1804 : création du cimetière du Père Lachaise
  • 1841 : construction de l’enceinte fortifiée de Thiers
  • 1860 : annexion à Paris des communes limitrophes, dont Belleville et Charonne, et création du 20e arrondissement
  • 1867-1877 : construction de la nouvelle mairie du 20e
  • 1871 : Commune de Paris
  • 1877 : fondation de la coopérative ouvrière « la Bellevilloise »
  • 1903 : les libres penseurs du 20e réclament une loi sur la laïcité
  • 1940-1944 : nombreux groupes de Résistants dans le 20e, beaucoup de ses habitants sont déportés
  • 1950-1980 : destruction et réaménagement de plusieurs secteurs du 20e
  • 1988 : ouverture du parc de Belleville
  • 1991 : création de l’Association d’Histoire et d’Archéologie du Vingtième arrondissement
  • 2007 : ouverture au public du Pavillon Carré de Baudoin
  • 2010 : ouverture de la Médiathèque Marguerite Duras
  • 2012 : Mise en service du prolongement du tramway T3 dans le 20e arrondissement

Et comme tous les autres arrondissements de Paris depuis 1860, le 20e est découpé en quatre quartiers

Les 4 quartiers du 20e 

Plan du 20 arrondissement Paris

Quartier de Belleville

 

C’est un quartier juif historique et kabyle d’Algérie et ce dès les années 1945. Quand les Algériens sont venus en France, ils étaient Français, la majorité des commerces étaient tenus par des Kabyles. Depuis les années 2000, les nouveaux immigrés sont Chinois. Ils arrivent en masse et rachètent des locaux commerciaux. Énormément d’animation et de vie dans les rues fortement pentues.

Quartier Saint Fargeau

Il tire son nom du château de Ménilmontant appartenant au marquis Louis  Lepeletier de Saint-Fargeau à la fin du 18e siècle.  Puis devenu quartier industriel jusqu’aux années 1960, il est devenu le plus chic quartier du 20e, mais tout aussi sympathique, et avec ses nombreux commerces.

Quartier du Père Lachaise

Près du quartier de Belleville, on trouve celui de Charonne où se situe le Père Lachaise, cimetière-musée le plus visité au monde et véritable poumon vert de Paris.

Quartier de Charonne

Le territoire de Charonne, à l’époque des seigneuries, se composait du Grand-Charonne et du Petit-Charonne.

Le Petit-Charonne était situé sur les deux côtés du chemin de Montreuil. Le Grand-Charonne s’étendait jusqu’à Saint-Fargeau et le Mont Louis, qui deviendra le cimetière du Père-Lachaise. Le quartier de la Réunion, c’est l’origine de son nom, réunissait le Grand et le Petit Charonne.

Au centre de ce territoire se trouvait le village de Charonne avec son Château et l’église Saint-Germain, autour de la Grande-Rue (actuelle rue de Bagnolet) et d’une rue perpendiculaire, la rue St-Germain, devenue la rue St-Blaise.

 

Visited 22 times, 1 visit(s) today
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *