,

Molière enterré, un parcours en 4 actes

Molière et ses statuettes

Molière enterré, un parcours en 4 actes

 

400 ans après sa naissance, la mémoire de Molière -mort à 51 ans- est toujours bien présente dans notre vie publique. La Comédie-Française est appelée communément la Maison de Molière, l’ancien billet de 500 NF est à son effigie, chaque année les Molières récompensent le monde du théâtre… et actuellement la Poste et la Monnaie de Paris lui rendent hommage.

Molière sur le billet de banque

Molière sur le billet de 500 nouveaux francs en 1964

Aujourd’hui encore, avec celle de La Fontaine à ses côtés, la sépulture de Molière fait partie des tombes du Père Lachaise les plus visitées. Du point de vue patrimonial, sa tombe est protégée par un arrêté ministériel du 21 mars 1983, mais quel parcours avant d’en arriver là !

 

Le comédien et l’église

Tout d’abord au moment de sa mort, l’église entre en scène. Depuis le concile d’Elvire, en Espagne au IVe siècle, elle refuse aux comédiens le droit d’être enterré chrétiennement. Le concile mettait alors au même niveau l’acteur et la prostituée.

C’est dans ce contexte religieux toujours respecté en France que le 17 février 1673 à Paris, rue de Richelieu, Molière demande à ses proches un prêtre pour recevoir les derniers sacrements. Deux d’entre eux -les abbés Lenfant et Lechat- refusent de se déplacer pour un comédien et le troisième arrive trop tard, alors que vers 22h Molière vient de mourir.

Les conditions de l’enterrement de Molière

Pas de confession, pas de sacrement : quid de son enterrement ? Molière faisait partie de la paroisse Saint Eustache et son curé va refuser en conséquence son inhumation chrétienne. Alors sa veuve, Armande Béjart, intervient en écrivant à l’archevêque de Paris, puis en allant voir Louis XIV.

Molière, 1er lieu d'enterrement

Le cimetière rue du Croissant, premier lieu d’inhumation de Molière. Wikipédia

Elle finira par obtenir son enterrement dans le cimetière de la chapelle de Saint-Joseph (attachée à la paroisse Saint-Eustache) accompagné par deux prêtres, mais de nuit et sans cérémonie. Trois ecclésiastiques ont placé Molière dans une bière en bois et c’est ainsi que Molière sera enterré le 21 février 1673.

 

Les différents transferts du corps

À peine inhumé vers 21h, conformément aux vœux du roi et dans les conditions prescrites par l’archevêque, tout conduit à penser qu’ensuite son corps a été déplacé. Où exactement ? Dans la partie non consacrée du même cimetière, celle réservée aux suicidés et aux enfants mort-nés.

Marie-Christine Pénin, historienne et spécialiste des lieux de sépulture, nous en donne toutes les précisions dans son article sur la mort et les transferts de Molière. Elle nous rapporte ensuite plus particulièrement, l’aventure malheureuse en 1792 des restes supposés de Molière et La Fontaine. Il se trouve que les squelettes des deux personnages sont réunis au musée des Monuments français et :

« plusieurs éléments concordent pour penser qu’à un moment les deux squelettes, sortis de leur caisse, (ont été) réintégrés dans le désordre ».

Ils seront transférés ainsi 25 ans plus tard au cimetière du Père-Lachaise.

 

Tombe de Molière dessinée en 1875

La Fontaine et Molière au Père-Lachaise en 1875. Dessin de Deroy

 

L’arrivée au Père Lachaise

En effet, au moment où le musée des Monuments français doit fermer ses portes en 1816, notre cimetière de l’Est parisien (créé en 1804 hors de Paris), est en déficit de notoriété et surtout de fréquentation. L’opportunité est donc là pour le musée de se défaire des deux prestigieuses caisses et permettre au Père Lachaise de faire sa publicité en y intégrant nos deux célébrités.

Le Journal de Paris daté du 28 février 1817 transcrit ainsi cette décision :

S. Exc. le ministre de l’intérieur a chargé M. le préfet, de la Seine de faire retirer du jardin attenant à ces bâtimens les deux sarcophages qui renferment les restes de Lafontaine et de Molière, et de les transférer dans le cimetière qui a remplacé celui de Saint-Joseph. Le préfet a pris des dispositions pour que ce transport s’effectue avec tous les égards religieux dus à la mémoire de ces hommes célèbres. Ces monuments seront placés dans le cimetière du Père Lachaise, et dans l’endroit le plus convenable à recevoir les mausolées de deux de nos plus grands poètes.

 

L’endroit retenu se situe à la 25ème division, dans la partie romantique du cimetière. Cette partie sera ensuite classée comme site remarquable au titre de la loi du 2 mai 1930 sur les Monuments naturels et les sites, précisée plus tard par arrêté ministériel du 17 décembre 1962.

En 1817, nous sommes sous la Restauration, et avec Louis XVIII l’influence de l’Église est de retour. Dans cet esprit, on pouvait lire dans le journal La Quotidienne daté du 11 mars 1817 :

La translation des cendres de ce grand homme occupe tous les esprits jaloux de la gloire nationale, et ses restes enlevés à une sépulture profane vont recevoir dans le cimetière du père Lachaise les honneurs funèbres de l’église.

Et c’est ainsi que le dernier voyage d’outre-tombe de Molière a lieu le 6 mars 1817, avec sa place définitive le 2 mai 1817 telle que nous la connaissons aujourd’hui : sa sépulture réunie avec celle de La Fontaine et entretenue par les jardiniers de la Ville de Paris.,

___________________________________________________________________

Sépulture de Molière au Père Lachaise en 2022

Sépulture de Molière en janvier 2022 PG

L’inscription sur son tombeau date de 1818

Ossa L.B. (JB) Poquelin Moliere Parisini, comoediae principis, hic translata et condita anno salutis MDCCCXVII curante urbis praefecto comite Guilberto Chabrol de Volvic. Obiit anno salutis MDCLXXIII aetatis LI

Les ossements de JB (Jean-Baptiste) Poquelin Molière de Paris, prince de la comédie, transférés et inhumés ici l’an du salut 1817 sous le préfet de la ville Gilbert comte Chabrol de Volvic. Il mourut l’année du salut 1673 à l’âge de 51 ans.

___________________________________________________________________

À écouter sur France Inter, l’émission L’INVITÉ DU WEEK-END du samedi 15 janvier 2022 :

400e anniversaire du baptême de Molière : « Il a été l’ancêtre des stand-uppers » selon Georges Forestier

23 mn avec Georges Forestier, historien de la littérature et biographe de Molière, Éric Ruf administrateur de la Comédie Française et et Philippe Collin, producteur des podcasts « Molière, le chien et le loup ».

1 réponse

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *