Après la Commune, le lieu-même du mur des Fédérés a fait l’objet d’un long combat politique pour la préservation plus large -avec plusieurs options- de cet espace : nous reproduisons ci-dessous notre article paru le 30 mai 2021 à ce sujet…
Ce contenu a été transféré dans l’onglet « mon espace adhérent »
_______
Vous pouvez adhérer à l’AHAV, l’aider… et y trouver une série d’articles et documents en cliquant ici
1 réponse
  1. Demeulenaere Christiane
    Demeulenaere Christiane dit :

    Pour en savoir plus, l’excellent ouvrage de Danielle Tartakowsky, Nous irons chanter sur vos tombes. Le Père-Lachaise, 19e-20e siècle. Paris, Aubier, Collection historique, 1999.
     » « Grands » ou anonymes, les morts et martyrs de la Commune, du parti communiste, de la Résistance et de la déportation inhumés dans cette nécropole l’ont dotée d’une sacralité particulière : le Père-Lachaise s’est ainsi progressivement imposé comme le foyer des rites alternatifs à ceux dispensés par l’Église. Ce sont les relations inédites tisées en ces murs entre la mort, le sacré, l’Histoire, devenue viatique, et la politique qui ont retenu l’auteur de ce livre. Comment, en ce lieu si singulier, la politique a-t-elle été amenée à renouveler son regard sur la mort ? »

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.